Zoomer avec la souris

Le vent souffle où il veut

  • Modèle :D026
  • Disponibilité :7
19,00€ H.T :
18,01€

Elle s’appelle Perline. Elle a 27 ans et aime profondément Géraud en garnison à l’étranger. Elle dirige un atelier de confection où excelle sa mère, Clémence, talentueuse couturière qui fait le renom de la maison. Fille de paysan, elle a eu la chance de faire des études et la guerre l’a propulsée dans le monde des Maîtres Tisserands de Saint-Étienne. Le fils de son ancien patron, Bérenger Fougerolles, aimerait l’avoir à ses côtés pour promouvoir une nouvelle fibre textile…
Perline incarne la lente évolution survenue dans les mentalités car la femme des années vingt n’est pas celle de 1914. Chapitre après chapitre, on suit avec émotion le désir de Bérenger de s’intégrer dans une société qui le rejette, l’épanouissement de Clémence, veuve de guerre, qui retrouve un second souffle, les pas hésitants de Lucille vers Dorian, ce blessé de la face, meurtri plus dans son âme que dans sa chair. On ne peut rester indifférent devant les choix de Perline et de Géraud qui s’aiment, se séparent et n’en finissent pas de se chercher.
1923-1925 : trois années d’après-guerre où le combat continue pour construire une vie nouvelle.

Jeanne-Marie Sauvage-Avit, après avoir écrit des nouvelles publiées dans différents magazines, propose ici son second roman. Professeur d’histoire et de géographie à la retraite, elle a vécu ses vingt premières années à Saint-Étienne où elle a fait ses études. Installée désormais dans la région de Martigues, entre mer et collines, elle partage ses loisirs entre l’écriture, le jardin et les randonnées.

  1. Mauvais
  2. Bon
Continuer